Politiques du Grand-siècle : de quoi s’agit-il ?

Ce carnet veut explorer des usages politiques des lettres et des arts, à partir du “Grand-siècle” : envisagé à la fois comme période historique (comment les lettres et les arts sont-ils utilisés pour agir politiquement sous le règne de Louis XIV?) et comme lieu de mémoire (comment le “Grand-siècle” et les oeuvres “classiques” sont-ils appropriés dans des périodes ultérieures pour intervenir dans la société et configurer les relations entre arts et pouvoir ?).

On y trouvera des écrits et des images du 17e s, qui utilisent le plaisir esthétique pour agir politiquement : récits et images de fêtes de cour, vers mondains et galants, traités d’héraldique, généalogies… On y croisera aussi des textes et des spectacles plus récents, qui font référence au “Grand-siècle” et se l’approprient pour agir dans un contexte nouveau, et en particulier pour configurer les relations entre arts et pouvoir : récits historiques (de Voltaire à Marc Fumaroli), réécritures, mises en scènes (le Tartuffe d’Ariane Mnouchkine ou la Princesse de Clèves de Magali Montoya), débats et querelles …

À travers ces billets, j’espère contribuer modestement à l’écriture d’une histoire politique et sociale des pratiques esthétiques et à la réflexion sur les relations entre arts et pouvoir : faire apparaître les arts non pas comme un domaine séparé des activités sociales mais comme une pratique politique et sociale parmi d’autres.


Auteur/autrice : Marine Roussillon

Marine Roussillon est Maîtresse de Conférences en littérature française à l'université d'Artois. Elle travaille sur les usages politiques des lettres et des arts, au 17e siècle et ailleurs.

Une réflexion sur « Politiques du Grand-siècle : de quoi s’agit-il ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search